28 janvier 2011

Le couchant adoucit ...

Le couchant adoucit le sourire du ciel.La nuit vient gravement, ainsi qu'une prêtresse.La brise a déroulé, d'un geste de caresse,Tes cheveux aux blondeurs de maïs et de miel. Tes lèvres ont gardé le pli de la paroleDont mon rêve attentif s'est longtemps enchanté.Une voix de souffrance a longtemps sanglotéDans l'ombre d'où l'encens des fleurs blanches s'envole. Ta robe a des frissons de festins somptueux,Et, sous la majesté de la noble parure,Fleurit, enveloppé d'haleines de luxure,Lys profane, ton corps pâle et voluptueux. Ta prunelle... [Lire la suite]
Posté par shamrouh à 17:10 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,

28 janvier 2011

Chanson

Ta voix est un savant poème...Charme fragile de l'esprit,Désespoir de l'âme, je t'aimeComme une douleur qu'on chérit. Dans ta grâce longue et blêmie,Tu revins du fond de jadis...O ma blanche et lointaine amie,Je t'adore comme les lys! On dit qu'un souvenir s'émousse,Mais comment oublier jamaisQue ta voix se faisait très doucePour me dire que tu m'aimais?                                         ... [Lire la suite]
Posté par shamrouh à 17:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
28 janvier 2011

Sonnet

L'orgueil des lourds anneaux, la pompe des parures,Mêlent l'éclat de l'art à ton charme pervers,Et les gardénias qui parent les hiversSe meurent dans tes mains aux caresses impures. Ta bouche délicate aux fines ciseluresExcelle à moduler l'artifice des vers:Sous les flots de satin savamment entr'ouverts,Ton sein s'épanouit en de pâles luxures. Le reflet des saphirs assombrit tes yeux bleus,Et l'incertain remous de ton corps onduleuxFait un sillage d'or au milieu des lumières. Quand tu passes, gardant un sourire ténu,Blond pastel... [Lire la suite]
Posté par shamrouh à 17:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
28 janvier 2011

A la femme aimée

Lorsque tu vins, à pas réfléchis, dans la brume,Le ciel mêlait aux ors le cristal et l'airain.Ton corps se devinait, ondoiement incertain,Plus souple que la vague et plus frais que l'écume.Le soir d'été semblait un rêve oriental        De rose et de santal. Je tremblais. De longs lys religieux et blêmesSe mouraient dans tes mains, comme des cierges froids.Leurs parfums expirants s'échappaient de tes doigtsEn le souffle pâmé des angoisses suprêmes.De tes clairs vêtements s'exhalaient tour à tour ... [Lire la suite]
Posté par shamrouh à 17:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
28 janvier 2011

Bona Dea

Le jour meurt. C'est le soir de printemps consacré à la Bonne Déesse. Couvrez d'un voile impénétrable l'image de mon père, afin que les regards de la Virginale Immortelle ne soient point offensés par la vue d'un homme.         Cette nuit, la maison de mon père sera le temple où s'accompliront les rites sacrés...         Qu'elle est belle, la statue de la Fille de Faunus! Bona Dea, daigne abaisser en souriant tes yeux sur nos choeurs et sur nos offrandes.     ... [Lire la suite]
Posté par shamrouh à 17:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
28 janvier 2011

Blanche comme l'écume

Blanche comme l'écume sur le gris des rochers, Androméda contemplait la mer, et dans son regard brûlait le désir de l'Espace.         Sous le poids des chaînes d'or, ses membres délicats s'imprégnaient de soleil. Le vent du large soufflait à travers ses cheveux déployés. Le rire de la mer allait vers elle, et tout l'éblouissement des vagues miroitantes pénétrait dans son âme.         Elle attendait le Trépas, elle attendait, blanche comme l'écume sur le gris des rochers. ... [Lire la suite]
Posté par shamrouh à 16:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

28 janvier 2011

Svanhild

Un Acte en Prose                         Scène Première La scène représente une rive du Nord-Fjord. Dans le fond, des montagnes. Des jeunes filles, en costume de paysannes, forment un groupe mouvant. Elles foulent aux pieds les clochettes bleues, le thym et les gentianes. Immobile sur un rocher, Svanhild regarde au loin.                         THORUNN. ... [Lire la suite]
Posté par shamrouh à 16:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
28 janvier 2011

L'Amitié Féminine

De toutes les lourdes sottises dont les Philistins de lettres accablent leurs lecteurs, voici, je crois, la plus formidable:         "Les femmes sont incapables d'amitié. Jamais il n'y eut de David et Jonathan parmi les femmes."         Me sera-t-il permis d'insinuer que l'affection de David pour Jonathan m'a toujours paru plus passionnée que fraternelle? Je n'en veux pour preuve que l'oraison funèbre du jeune conquérant:        ... [Lire la suite]
Posté par shamrouh à 16:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
28 janvier 2011

Le Club des Damnés

Le Glasgow Hell Club, raconte une authoress anglaise, Mrs Crowe, dans un curieux volume, The Night Side of Nature (Le Côté nocturne de la Nature), était la fable de la bonne ville puritaine. Ses orgies étaient sévèrement commentées par les modernes disciples de John Knox, qui hochaient en choeur leurs respectables têtes écossaises.         Le Club de Damnés tenait séance toutes les nuits. Ces veilles se prolongeaient jusqu'au petit jour. Et les rares passants éveillés dès le premier crépuscule... [Lire la suite]
Posté par shamrouh à 16:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
28 janvier 2011

Psappha charme les Sirènes

Celle qui incarna ma Destinée, Celle qui, la première, me révéla à moi-même, me prit par la main. Elle me prit par la main et me mena vers la grotte où les chants de Psappha charment les Sirènes.         Ainsi qu'autrefois la Déesse s'ensevelit au fond du Vénusberg et y régna malgré les siècles différents et l'univers changé, ainsi les Musiciennes se réfugient dans une grotte de la Méditerrannée. Les bleues stalactites y scintillent lointainement ainsi que de froides étoiles. La mer murmure autour des... [Lire la suite]
Posté par shamrouh à 16:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,